La Juanita

Ca fait plus d’une semaine qu’on est partis et on a l’impression que ca fait bien plus : on decouvre, on visite, on apprend, on rit parfois du decalage avec ce que nous connaissons en France.

Nous avons quitte Bogota lundi dernier, Carolina nous a fait promettre de revenir la voir des notre prochain passage.

Le bus qui nous emmene a Guatavita vaut le detour. Des petits rideaux brodes aux fenetres, un dessin de la vierge sur la fenetre separant le conducteur des passagers et un employe du bus qui ne cesse d’ouvrir la porte (sans attendre l’arret du bus) pour descendre et appeler le client a monter a bord. Les paysages que nous observons sur les bas cotes nous interpellent et nous montrent un aspect plus pauvre du pays. On sourit en regardant les vaches attachees a des poteaux sur les bords de route ( et meme parfois sur la route) qui servent de tondeuse et remplacent nos employes communaux.

Arrives a Guatavita on est accueillis par Joseph (dit Pepe), un volontaire australien qui est la depuis deux mois avec sa copine (Brenna). Il nous fait visiter les lieux, nous montre comment rentrer les moutons et les poules et nous discutons de notre projet. En apprenant que Matthieu est dans l´ecoconstruction, Pepe est enchante et ne demande qu’a apprendre quelques techniques. Felipe, le proprietaire des lieux est en reunion ce soir la mais nous mangeons ensemble et nous commencons a comprendre que c’est un homme tres pris et peu present sur les lieux. Heureusement, Pepe et Brenna sont sympas et savent exactement les differentes taches a realiser.

P1040663

Le lendemain matin nous travaillons dans le jardin : il faut l’entourer de mottes de terre et répartir de la paille seche dans les allees. Nous pensions au depart arriver dans une sorte d’association montant des projets culturels (cirque, cinema,…) mais cela ne se fait pas sur place et a priori rarement avec les volontaires.

P1040541

Matthieu repere des le premier jour un trou dans le mur en pisé qui entoure la propriete. On propose donc aux volontaires et a Felipe de renover le mur grace a la technique des briques en terre crue. Nous vous en dirons plus dans un prochain article.

P1040552

Nous profitons de nos apres-midi libres pour nous reposer et bouquiner. Nous avons aussi decouvert le petit magasin proche de la Finca qui plait beaucoup a Matthieu. C’est une cooperative de femmes qui y vend de tout. Superposés les uns sur les autres, les articles sont derriere le comptoir et il faut demander ce que l’on cherche, comme dans une boulangerie francaise. On y a trouve du pain qui ressemblerait presque au notre… c’est vrai que les brocolis et LE CHOU au petit dejeuner ( nous y avons eu le droit le premier jour ici ), Sylvia prefere s’en passer autant que possible !

Publicités

3 réflexions sur “La Juanita

  1. Mélina Rillette Artichaut! Dis pas à Matthieu qu’il pleut, sinon il rentrera pas! Déjà que Monsieur à trouver une coopérative de femme qui lui plait beaucoup, alors là, on est pas prête de le revoir…
    Bisous à Tantor et Rillette, merci pour les articles, (et vive les brocolis au p’tit déj’!)

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s