Uchuculin, la suite !

Notre troisieme semaine a Uchuculin vient de se terminer. Voila donc le récit de nos dernieres activités au sein du peuple kichwa …

Tous les matins, nous travaillons pour la famille qui nous accueille. Nous sommes tous les deux ou accompagnés de Ramiro, son pere ou de Misael. Dans un premier temps, nous avons désherber un coin de jardin ou poussent les ananas. Hé non, ca ne pousse pas sur les arbres, la preuve en image !

P1060100

Sylvia et Laeticia sont aussi allées en expédition dans la jungle avec Ramiro, notre guide de toujours ! Objectif : a la recherche des graines rouges et noires typiques de l’artisanat local (fabrication de bijoux).

IMGP3885

Misael, qui sait que nous nous interresons a l’habitat traditionnel, nous emmene chez un voisin qui nous fait visiter sa petite maison. C’est tres beau mais malheureusement ce type de contruction est un peu fragile. Celle-ci n´a que 6 ou 7 ans et il serait déja nécessaire de réparer le toit, parsemé de trous. Il faut dire qu’ici quand il pleut c’est plutot torrentiel !

P1060324

Comme nous le voyons ces maisons sont surtout composées de végétaux : bois pour la structure, feuilles séchées pour le toit. Les habitants font du feu a l’interieur pour cuisiner mais pas seulement : la fumée fait fuir les insectes et, en imprégnant le toit et les murs, elle protege la construction de l’assaut des termites. De nombreux Kichwa ont abandonné ce type d’habitation pour des maisons en béton. Il faut dire que ca a ses avantages, ca dure plus longtemps et les insectes ont moins tendance a venir (a part les cafards ! harg !). L’eau courante et les sanitaires ont aussi été installés avec l’arrivée de ces nouvelles constructions. Ici il y a aussi une différence de mode de vie d’un habitat a un autre : maison traditionnelle / maison en beton. Les habitations traditionnelles sont surtout composées d’une seule piece a tout faire, les habitants y dorment tous ensemble, y cuisinent, s’abritent de la pluie… Nous n’avons pas beaucoup d’habitats de ce type la ou nous sommes mais, d’apres Misael, nous pourrions en trouver plus profondement dans la jungle la ou la population vit encore en commun et surtout au dehors. A Uchuculin, on trouve surtout des maisons en beton structurées a l’occidental, c’est a dire avec chambres privatives… Le mode de vie est un peu plus individuel. Nous tacherons de trouver plus d’exemples d’habitats traditionnels pour vous en apprendre d’avantage.

P1060244

Le week-end, nous prenons nos vélos et partons avec Ramiro découvrir une cascade a quelques kilometres de la ou nous logeons. Dur dur de faire une vingtaine de kilometres sur la piste avec cette chaleur équatoriale. On n’est pas habitués ! Arrivés pres de la cascade, nous déposons les vélos et nous prenons un « chemin » assez particulier. Des énormes troncs d’arbres jonchent le sol et sont en travers, un ruisseau coule au milieu, l’idée est de le suivre pour découvrir la cascade. A nous de trouver les bonnes pierres sur lesquelles prendre appui… ! On s’accroche aux racines pour grimper, on monte sur une échelle, nous nous hissons a l’aide d’une corde,.. C’est tres sportif mais tres plaisant et le paysage est tres joli. Enfin nous arrivons a la cascade ou nous faisons une photo souvenir et retournons sur nos pas car la faim nous appelle !

P1060383

Nous nous rendons ensuite a la « laguna azul », c’est une communauté qui a aménagé une petite plage et les promeneurs peuvent se baigner dans des piscines naturelles.

P1060413

Cette semaine c’est aussi la semaine de noel et nous vous raconterons les festivités dans le prochain article !

Aujourd’hui nous visitons une réserve naturelle gérée par des volontaires. C’est un centre de réadaptation a la vie sauvage pour les animaux qui ont été déplacés a cause des traficants qui en font un commerce lucratif et aussi a cause de la déstruction de leur habitat. Beaucoup de gens tentent de domestiquer ces animaux sauvages sans y parvenir, ils les abandonnent ensuite, le centre sert ainsi a les recueillir. 25 % des animaux qui arrivent au centre meurent peu apres (maltraitance, maladie ), d’autres retournent a l’état sauvage mais certains ne pourront jamais y retourner.

P1060628

P1060629

P1060636

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s