Dernières découvertes

La fin du voyage approche mais nous avons encore des choses à vous raconter !

Nouvelle destination : Barichara car d’après nos amis colombiens, c’est un village à ne pas manquer puisque c’est un site entièrement construit en terre. En effet, ce village vaut le détour !

P1080993

Le village est entièrement construit en pisé et les murs recouverts d’un enduit à la chaux. Encore aujourd’hui, les artisans construisent en terre et nous en voyons même quelques uns à l’oeuvre.

P1080982

P1080990

Ca fait plaisir de voir un village entier préservé !

Nous découvrons ensuite la fondation Ecole-Atelier du village de Barichara. Cette fondation propose des cours à l’année ou des ateliers pour apprendre l’artisanat de la céramique, la gastronomie, le tissage, la fabrication de bougies, etc.. C’est un lieu très intéressant de par son action qui vise non seulement la population locale, les personnes cherchant à se former professionnellement mais aussi les touristes nationaux et internationaux. Ici fonctionne une autre forme de tourisme, celui de la créativité. A deux pas, nous visitons l’atelier de fabrication de papier naturel. La fibre utilisée est issue de l’ananas ou du « fique ».

???????????????????????????????

Pour les feuilles de couleur, les teintes sont uniquement naturelles. Le jaune, par exemple, est obtenu grace à l’oignon. Nous découvrons donc tout le processus : de la plante au séchage des feuilles de papier.

P1080974

Ce village regorge d’initiatives intéressantes, dommage que notre voyage ne dure que six mois car nous nous serions bien posés lá un mois pour le découvrir un peu plus ! Ca nous laisse encore des choses à découvrir pour le prochain voyage …

Suite à une discussion avec un de nos amis colombiens, Carlos, nous partons à la rencontre du projet de la Carreta biblioteca.

P1090037

C’est un plaisir pour nous de découvrir ce projet de diffusion du livre jeunesse en milieu rural ! L’idée est née d’une famille et de quelques amis désirant apporter aux enfants des alentours le plaisir de la lecture. C’est à Ramiriqui que la famille est installée et dans ce village la bibliothèque publique n’ouvre qu’en semaine, trois heures par jour et prête les livres pour une durée de trois jours maximum. C’est entre autre pour pallier au manque que la Carreta biblioteca (la charrette bibliothèque) a été créée. Elle se rend dans les villages, se posant sur la place principale, et les enfants et leurs parents peuvent venir lire, dessiner, jouer,.. Ils peuvent aussi emprunter des livres pour la maison ou participer aux ateliers proposés sur place (création de marionnettes, peinture, ..). De temps en temps, la Carreta biblioteca invite des artistes pour des événements festifs : théâtre, cirque, musique. L’idée étant notamment de favoriser l’échange de savoirs, le dialogue, les rencontres et bien sûr, l’accès à la culture des plus jeunes.

P1090043

Encore de belles découvertes et de belles rencontres qui nous inspirent !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s